[Etude] La transformation digitale élargit le fossé entre PME et grandes entreprises

Une étude réalisée par BVA pour la Villa Numéris met en évidence un écart entre les entreprises en matière de transformation digitale. Les firmes de moins de 50 salariés sont plutôt en retard en termes d’équipement, de comportement et de perception.

Le risque est grand de voir les PME décrocher durablement, estime la Villa Numéris.

C’est une alerte que lance la Villa Numéris à l’occasion de la publication d’un sondage BVA* portant sur les salariés et la transformation digitale. De même qu’il existe au sein de la population globale un fossé numérique entre ceux qui maîtrisent les technologies de l’information et les autres, une autre faille séparerait les salariés entre, d’un côté, ceux qui travaillent dans des grandes entreprises et ont accès à des outils numériques, et les autres.

Ainsi, si globalement un salarié sur deux (53 %) estime que son entreprise est active dans le domaine de la transformation digitale, la proportion atteint 58 % dans les entreprises de plus de 250 personnes et chute à 42 % chez les firmes qui emploient moins de 50 salariés. Toutes tailles confondues, 11 % des salariés interrogés pensent que leur entreprise est en avance sur le sujet et 24 % estiment qu’elle est en retard dans sa transformation digitale.

Pour lire la suite de l’article de Christophe Bys paru dans L’usine digitale