L’environnement de travail n’évolue pas au rythme des avancées technologiques

Les salariés se disent plus heureux de travailler en dehors des bureaux mais
aussi enthousiastes à l’idée de pouvoir expérimenter la réalité augmentée (RA) et virtuelle (RV) et l’intelligence artificielle (IA) en contexte professionnel. Près de la moitié d’entre eux estiment que leur employeur n’utilise pas efficacement les dernières avancées technologiques. Quant aux actifs de la génération Y, ils affirment que les technologies mises à leur disposition influencent leur choix d’un emploi au point de tourner le dos aux emplois qui n’offrent pas un environnement numérique mature… Tels sont les principaux constats que l’on peut dresser à la lecture de l’étude « Future Workforce Study » commandée par Dell et Intel afin de faire le point sur les grandes tendances de l’adoption de la technologie qui façonneront les environnements de travail.

Pour l’édition 2016 de l’étude « Future Workforce Study », réalisée par l’Institut de recherche PSB, près de 4 000 salariés à temps plein, d’entreprises de toutes tailles, ont été interrogés dans 10 pays. Bon nombre des personnes interrogées en France, en Allemagne, au Royaume-Uni et en Afrique du Sud pensent qu’elles ne travailleront toujours pas dans un environnement intelligent (smart office) dans les cinq ans à venir. Elles ont le sentiment que la technologie déployée sur leur lieu de travail est en retard par rapport à leurs terminaux personnels vus comme des concentrés d’innovations. Maintenant que l’on sait combien l’adoption des nouvelles technologies a un impact fort sur les attentes des salariés vis-à-vis de leur employeur, les entreprises qui ne sauront pas se tenir à jour des nouvelles avancées risquent de se faire distancer par d’autres plus agiles.

Il apparaît clairement que la technologie a une très forte incidence sur nos interactions au travail, et de nombreux salariés, jusqu’à 58% de ceux de la génération Y en France, considèrent que les entretiens en face à face seront bientôt obsolètes. Des technologies innovantes, comme celles de l’Internet des objets (IoT) et de la réalité virtuelle (RV), pourraient bien aussi devenir incontournables au bureau dans un avenir proche, et changer nos méthodes de travail et de collaboration pour gagner en efficacité.
Pour lire la suite de l‘article publié dans itrnews.com